L'augmentation du coût du logement

Par le CEPS

Impression facile, PDF & Email

Le logement est une dépense importante pour la plupart des familles. Mais l'indice que la BCE utilise actuellement, l'IPCH (indice des prix à la consommation harmonisé), ne reflète pas entièrement l'évolution du coût du logement car il ne tient pas compte des coûts supportés par les propriétaires qui vivent dans leur propre maison. La BCE a reconnu ce problème[1] et a promis d'inclure le coût des "logements occupés par leur propriétaire" (OOH) dans l'indice des prix à la consommation, pour lequel il veut atteindre un taux d'inflation de 2%.

Le fait que le coût du logement augmente rapidement n'est pas un mystère. Depuis plusieurs années, Eurostat publie l'indice des prix des logements occupés par leur propriétaire (OOHPI) pour presque tous les pays membres de la zone euro[2]. Cet indice, qui n'est pour l'instant disponible que sur une base trimestrielle et annuelle, a dépassé 2% par an au cours des cinq dernières années et, depuis 2017, a augmenté, en moyenne, de plus de 3% - bien plus que le taux d'inflation de base (qui ignore les éléments volatils comme l'énergie). Voir la figure 1, ci-dessous.

Lire l'article